Histoire

Histoire de Remiremont

DECOUVRIR LA VILLE

Un peu d'histoire

« Les habitants de Remiremont ont le privilège rare de pouvoir suivre sans interruption leur histoire pendant quatorze siècles, depuis le monastère fondé au début du 7ème siècle dans la solitude de la montagne vosgienne, en passant par le plus prestigieux chapitre féminin noble d’Europe du 18ème siècle jusqu’à la ville actuelle. Abbesses et chanoinesses, « les Nobles Dames de Remiremont » ont laissé partout dans la ville leur empreinte prestigieuse, que les habitants ont su préserver tout en modernisant la commune pour en faire la porte attractive et dynamique des Hautes-Vosges. »

L'histoire...

... est celle d’une communauté religieuse féminine, qui, au départ vouée à la prière et à la méditation, s’est transformée en chapitre noble. La Lorraine a connu quatre établissements de ce type, mais l’illustre Chapitre Saint-Pierre de Remiremont fut de loin le plus renommé par son ancienneté, sa richesse et la qualité de son recrutement.

Le Saint-Mont

L’histoire commença en 620 avec la création par Romaric (noble de la cour d’ Austrasie), et Amé, (moine prédicateur disciple de Saint-Colomban) sur le Saint-Mont, sommet montagneux qui domine la vallée de la Moselle, du premier monastère féminin de Lorraine. Après avoir obéi à la règle colombanienne, les moniales adoptèrent, deux siècles plus tard, celle plus souple de Saint-Benoît, en même temps qu'elles s’installèrent dans la vallée.

La création de Remiremont

C’est en 818 que le monastère féminin quittera le Saint-Mont, en raison de son développement important et des conditions de vie difficiles sur cette montagne. Installée sur la rive gauche de la Moselle, à l’abri des crues, l’agglomération qui se développa garda le nom du saint fondateur : Romarici Mons (la montagne de Romaric) devint «Remiremont ».
Au fil des siècles, l’activité commerçante et artisanale se développa, créant ainsi un bourg actif aux portes de l’abbaye.

Une abbaye riche et puissante

La richesse foncière de l'abbaye de Remiremont est l'un des éléments de sa puissance et de son prestige. Au Moyen-Âge, ses domaines restent les plus importants parmi ceux de la région. Ils constituent une véritable enclave à l'intérieur des territoires du Duc de Lorraine. L'abbaye dépendait directement du Saint-Siège pour le pouvoir spirituel et de l'Empereur pour le temporel, mais tous deux éloignés, le véritable chef de l'abbaye, restait l'Abbesse qui portait le titre de "Princesse d'Empire". L’abandon de la règle bénédictine et l’évolution vers un mode de vie plus souple et plus agréable, acquis par la sécularisation, témoigne en fait de l’origine sociale de ses membres, issus de la meilleure noblesse (toute postulante devait faire preuve de seize quartiers de noblesse, sans mésalliance).

Le chapitre était une sorte de maison d'éducation au XVIIIème siècle pour les jeunes filles de haute noblesse issues de Lorraine, de France, de Franche Comté, d’Alsace et du Saint Empire. La sécularisation (affirmée au XIVème siècle) permettant de ne faire ni voeu, ni profession religieuse, les dames bénéficiaient d'une grande liberté d'action. Sorties des offices et obligations religieuses, elles vivaient en femmes du monde dans l'aisance et le confort de leurs maisons particulières.

En 1789, la Révolution est en marche, rien ne peut l'arrêter : abolition des privilèges et des droits seigneuriaux décidés par l'Assemblée cette année-là, puis décret du 13 Février 1790 décidant la suppression des monastères. Le Chapitre perd alors son existence légale et les Chanoinesses sont obligées de partir. Le 7 Décembre 1790, les scellés sont apposés sur l'église abbatiale.

Remiremont après la Révolution

Avec la disparition des Chanoinesses, Remiremont prend en main son rôle de centre administratif, commercial et touristique aux portes des Hautes-Vosges.

Visite guidée du Centre Historique de Remiremont

Venez découvrir l'histoire du plus prestigieux Chapitre Féminin Noble d'Europe... Remiremont pour vous se découvre : les chapelles romanes du XIè s., l'église abbatiale du XIIIè s., le quartier canonial et son Palais du XVIIIè s. Laissez-vous surprendre par notre histoire, unique et extraordinaire, celle de femmes qui dépendaient directement de l'Empereur pour le temporel et du Pape pour le spirituel...
Visite du lundi au vendredi, sur réservation. Tarifs groupes, scolaires. 

Orientation bibliographique

Plusieurs centaines d’ouvrages traitent de l’histoire de Remiremont. Pour une première approche,nous vous conseillons de consulter :

  • « Remiremont, l’abbaye et la ville », actes des Journées d’Etudes Vosgiennes, 1980.
  • « Remiremont, histoire de la ville et de son abbaye », par la Société d’Histoire Locale de Remiremont, 1985.
  • « Les chanoinesses de Remiremont », par Françoise Boquillon, 2000.
  • « Remiremont, l’abbatiale Saint-Pierre », par Mireille-Bénédicte Bouvet et Pierre Heili, Itinéraire du patrimoine, 2003.